Non classé

PLUS DE 90 LEADERS COMMUNAUTAIRES ET DE LA SOCIETE CIVILE DE BANDUNDU VILLE FORMES EN CLARIFICATION DES VALEURS FACE AUX DSSR ET AVORTEMENT SECURISE SELON LE PROTOCOLE DE MAPUTO.

Il se tient depuis le 14 Septembre 2020 à Bandundu ville dans le Kwilu, une série des d’ateliers de formation de renforcement des capacités des plusieurs leaders communautaires à savoir : leaders religieux, d’opinions, chefs des quartiers, chef de la police, des renseignement, OPJ, les hommes des droits et représentants des populations clés, sur différentes thématiques des Droits en Santé Sexuelle et reproductive et l’évolution des différents cadres légaux de santé dans le pays.

Cette formation est assurée par le consortium du projet Standing Strong Together « SST » composé des organisations sans but lucratifs œuvrant dans le domaine dont l’Association pour le Bien-Etre Familial et Naissances Désirables en sigle ABEF-ND, Univers Santé Plus en sigle USP et AFIA MAMA, AMA.

Ces sessions ont eu pour but de Contribuer à la promotion de la connaissance des Droits et Santé Sexuelle et Reproductive des populations en général, ainsi que la vulgarisation du protocole de Maputo et l’avortement médicalisé (sécurisé),

Plusieurs étapes stratégiques ont concourues à atteindre le but fixé pour ces sessions de formation, à savoir:

  • Connaitre la situation de la Santé Sexuelle et Reproductive en milieu des jeunes et adolescents dans la province ;
  • Connaître les généralités et l’ampleur de la Santé Sexuelle et Reproductive et d’avortement non sécurisé en province
  • Expliquer les fondements des valeurs et attitudes face à l’avortement,
  • Sonder l’opinion des participants face aux valeurs et attitudes liées aux questions d’avortement sécurisé comme étant un droit à la Santé Sexuelle et Reproductive.
  • Vulgariser et faire le point sur le processus du protocole de Maputo et les questions l’avortement sécurisé en RDC.
  • Développer un plan d’action pour la mise en application des connaissances et d’aptitudes reçues
  • Lancer la campagne de communication en faveur de la vulgarisation du Protocole de Maputo

Il ressort que 14 sur 21 témoignages d’avortements recueillis lors de la formation, 14 témoignages ont prouvés les filles ayant recourus à l’avortement clandestin, sont décédées de suite des complications qui s’en sont suivies.

C’est sur ce son des choses que l’ABEF-ND et le consortium SST ont renforcé les connaissances en DSSR, des acteurs communautaires, des institutions gouvernementales et des partenaires au gouvernement.

Droits Respectés, Peuple protégé

PLUS DE 90 LEADERS COMMUNAUTAIRES ET DE LA SOCIETE CIVILE DE BANDUNDU VILLE FORMES EN CLARIFICATION DES VALEURS FACE AUX DSSR ET AVORTEMENT SECURISE SELON LE PROTOCOLE DE MAPUTO.

Laisser un commentaire